Lycée ALAIN-FOURNIER - BOURGES
site du ministere
logo académique
Publié : 24 octobre

Emma & l’ESAAA Ecole nationale supérieure d’art d’Annecy


Après la Terminale, je suis allée à l’École Supérieure d’Art Annecy Alpes en « design et espaces » et j’y suis toujours. Je fais ma troisième année ! J’ai décidé de continuer dans le domaine de l’art car la section arts plastiques au lycée me plaisait énormément et j’avais envie de faire un peu plus de 5 heures par semaine, m’impliquer entièrement dans l’art/design...


Cette formation était très différente de ce que j’imaginais, les deux premières années ont été très difficiles, car c’était avant tout une TRÈS grande liberté, plus tellement de contraintes, et de moins en moins de sujet ce qui était très déconcertant. La formation initiale, en dehors des cours de théorie, de pratique etc. consiste avant tout apprendre à se connaitre, redémarrer à zéro pour pouvoir avoir une pensée et une pratique singulières.


Nous avons quelques cours de cinéma, très peu de cours de dessin. Ce qui nous occupe le plus dans notre emploi du temps c’est la pratique d’atelier. C’est un peu à nous de construire nos enseignements en allant trouver des choses qui nous intéressent en allant discuter avec les professeurs, etc.


La section que j’ai choisie est « design et espaces », ce n’est pas du tout de l’architecture d’intérieure comme j’ai pu le croire à mon entrée dans l’école. C’est plutôt une étude des espaces qui nous entourent aussi bien à l’échelle d’une pièce, que du paysage, du monde qui évolue, c’est aussi de la scénographie. Nous faisons beaucoup de workshop, nous avons beaucoup de conférences, d’intervenants extérieurs.


Je n’envisage pas de profession précise actuellement et je pense continuer encore mes études l’année prochaine, en dehors de l’école d’Art à Annecy, peut-être dans une école plus spécifiques dans la recherche comme à l’ENSCI (Ecole nationale supérieure de création industrielle aussi appelée Les Ateliers). Je pense que les écoles d’Art apportent avant tout une meilleure connaissance de soi et nous apprennent à stimuler notre pratique et notre créativité. Personnellement, les arts plastiques au lycée m’ont aidée à appréhender ce vaste "monde" en douceur, et m’ont aussi apporté une connaissance de l’histoire de l’art. Je pense cependant que j’avais une idée un peu erronée de ce qu’était ou se passait dans une école d’art. Et pour ma part, j’ai trouvé le contraste très fort, de passer d’un cadre d’arts plastiques au lycée plutôt scolaire à une énorme liberté.


Voilà, je pense avoir un peu tout dit de mon ressenti. En tous cas, je suis très contente d’avoir continué dans cette voie.


Je vous joins en pj quelques photos de mes projets en cours. Un travail autour du corps et des objets, des interactions entre eux, de l’idée de la sculpture de corps un peu tout ça ! Et aussi une photo d’un de mes premiers travaux autour de l’idée de la déconstruction de la peinture.








Propos recueillis le 23/10/2018