Lycée ALAIN-FOURNIER - BOURGES
site du ministere
logo académique

Historique du lycée Alain Fournier



Le lycée napoléonien ouvre ses portes en 1804-1805, cependant nous retrouvons des traces de son existence dans le testament de Sainte Jeanne de France dès 1505.


Le lycée possède son propre espace muséal. Le musée Alain Fournier est une réalisation fédératrice exemplaire. Ce lieu de mémoire autour de la personne et de l’œuvre d’Alain-Fournier, se situe dans les halls de l’externat du lycée et se décompose en deux zones muséographiques associées.


Nous y découvrons, un premier espace biographique didactique retraçant la vie d’Henri Alban Fournier, né à La Chapelle d’Angillon (Cher) le 3 octobre 1886, mort au combat le 22 septembre 1914 à Saint Rémy la Calonne (Meuse).


Autour d’agrandissements de portraits photographiques en noir et blanc, des panneaux originaux mettent l’accent sur quelques points forts de la vie de l’auteur du Grand Meaulnes, l’un des dix romans les plus lus du vingtième siècle...



La famille, les lieux de l’enfance des confins du Boischaut à la Sologne, d’Epineuil-le-Fleuriel à Nançay.


 



Le passage au vieux lycée de Bourges – qui prendra son nom en 1937 – où il prépare et obtient le baccalauréat de philosophie en 1903. Ici, au lycée de Bourges, en 1903, avec son camarade Chauveau (à droite)


L’amitié qui débute en classe de khâgne à Lakanal avec Jacques RIVIERE, futur beau-frère et futur directeur de la NRF.



La rencontre avec Yvonne de Quiévrecourt qui sera le grand amour platonique de sa vie et servira de modèle au personnage d’Yvonne de Galais.


 


Le milieu littéraire de son temps, les fortes amitiés et rencontres avec Péguy, Claudel, Marguerite Audoux.


La guerre, le départ pour le front, la mort mystérieuse et la disparition du corps d’Alain-Fournier jusqu’en 1991.



Alain Fournier en 1902 à Epineuil.



Alain Fournier en 1905.




Alain Fournier en 1913.
 



La deuxième partie du musée est une illustration de son œuvre poétique et littéraire en particulier du Grand Meaulnes.



Une page du brouillon du Grand Meaulnes.


Mise en scène du début du roman, l’arrivée d’Augustin Meaulnes et son premier acte d’indépendance sous le préau d’une école de campagne...



Berthold Mann, Illustration du Grand Meaulnes, aquarelle.
 


La reconstitution d’une classe d’école de la fin du dix-neuvième siècle avec son environnement pédagogique caractéristique...



Le pensionnaire.


La fête étrange dans le domaine mystérieux avec sa part d’onirisme et de surréalisme avant la lettre...