Lycée ALAIN-FOURNIER - BOURGES
site du ministere
logo académique
Publié : 1er juin 2016

Organisation et contenus des enseignements


L’enseignement en CPES-CAAP est réparti sur deux périodes (semestres) afin de tenir compte des échéances des concours d’entrée et des consolidations techniques et culturelles nécessaires à la suite des admissions. Transition entre deux systèmes, l’organisation pédagogique est annualisée afin de correspondre à celle de l’enseignement supérieur auquel la CPES – CAAP prépare. Cette organisation vise également à donner de la souplesse à l’équipe pédagogique qui, dans les domaines artistiques et dans les enseignements généraux, intervient sur l’ensemble de l’année ou de manière plus particulière en focalisant sur certaines compétences dans des phases opportunes du cursus.
L’emploi du temps alterne des "temps courts" autour de certaines disciplines relevant de la Culture générale, des "temps longs" qui permettent le travail en atelier et l’approfondissement des approches pratiques et théoriques, et des "temps souples" permettant de la modularité autour d’activités ponctuelles (modules annualisés : ateliers d’initiation ou d’approfondissement, workshops, interventions extérieures, rencontres avec l’œuvre d’art, etc., qu’ils soient obligatoires ou optionnels).


1er Semestre - de septembre à fin janvier (18 semaines)


Projet pédagogique de mise à niveau méthodologique, théorique et plastique, construit autour d’un parcours de formation articulant des enseignements collectifs, des accompagnements individuels, des inscriptions sur des modules optionnels, en fonction des besoins, des profils et des projets des étudiants :

Composantes artistiques, plasticiennes et techniques
- une pratique plastique intensive et exigeante ;
- une immersion dans le domaine des arts visuels comme ceux transversaux et connexes (arts du spectacle, arts du son, architecture, etc.) ;
- des rencontres avec l’œuvre d’art, avec des personnalités et professionnels du monde de l’art et de la culture ;
Composantes théoriques, réflexives et culturelles
- un enseignement de la culture artistique, historique et contemporaine, des théories et de la philosophie de l’art ;
- un apport d’outils théoriques, scientifiques et méthodologiques permettant d’analyser les œuvres et d’en comprendre le processus ainsi que leurs enjeux artistiques et culturels ;
- les conditions et les outils permettant une réflexion et une écriture sur le projet et la production de l’étudiant ;
- un apport lexical généraliste en langue anglaise sur l’art et ses pratiques ;
- des bases d’une culture structurante qui articule des savoirs scientifiques, artistiques et techniques ;
Composantes transversales, méthodologiques et liées à la préparation des concours
- une initiation aux méthodologies de travail et d’élaboration du dossier présenté aux concours ;
- une formalisation de la démarche de projet personnel de l’étudiant (verbalisation et conceptualisation) ;
- une préparation aux oraux des concours ;
- constitution d’une autonomie suffisante dans la démarche d’orientation des étudiants.


Ce premier semestre permet de mesurer les motivations de l’étudiant et de déterminer son orientation en direction des différents cursus de l’enseignement artistique supérieur.


2ème Semestre - de février à mi-juin (15 semaines)


Projet pédagogique propédeutique, éléments de connaissance constituant une préparation à la poursuite dans l’enseignement supérieur et à l’étude approfondie des disciplines artistiques dans leur diversité :

Composantes artistiques, plasticiennes et techniques
- préparation renforcée aux dimensions techniques de l’expression plastiques et à la pratique artistique ;
- consolidation des bases techniques indispensables à la poursuite des études artistiques ;
- articulation des savoirs théoriques et plastiques, sans qu’ils soient considérés comme des préalables à la création plastique ;
Composantes théoriques, réflexives et culturelles
- approfondissement des démarches dans le travail de réflexion et d’écriture, ainsi que dans le domaine de la recherche  ;
- approche de renforcement de la culture artistique et technique et de consolidation de la culture générale ;
- approfondissement de la maîtrise orale de la langue anglaise appliquée au projet et à la démarche de l’étudiant ;
- consolidation de la culture scientifique et des outils conceptuels indispensables à la poursuite des études artistiques ;
- initiation à la recherche documentaire et bibliographique  ;
Composantes transversales, méthodologiques et liées à l’orientation
- approfondissement des apprentissages individuels et optionnels en fonction des établissements où l’étudiant aura été reçu ;
- constitution d’une autonomie suffisante de la démarche pratique, méthodologique et théorique, pour la poursuite des études artistiques.


Ce deuxième semestre permet de sanctionner l’investissement de l’étudiant durant l’ensemble de l’année et de l’amener à un niveau d’exigence, de connaissances et d’autonomie qui le préparera au mieux à la poursuite de ses études dans l’enseignement artistique supérieur — attribution, lors du bilan de fin de la deuxième période, des crédits validant une équivalence de l’année en CPES – CAAP dans le cadre de la réforme L-M-D.


Enseignements dispensés


cf. document en annexe : Mouvement organique des enseignements de la culture artistique et des théories de l’art (esthétique et historique)


L’enseignement en CPES-CAAP ne comporte pas de programme limitatif ; il est ouvert et généraliste. L’ensemble des Composantes, en prise directe avec le monde et les acteurs de la création contemporaine, est articulé aux attentes des concours d’entrée des écoles supérieures d’art (arts plastiques, arts visuels, design, scénographie, architecture) et des formations supérieures de l’image (photographie, création numérique, illustration, graphisme, animation), préparant ainsi à leurs différentes épreuves et concours, ainsi qu’aux contenus et objectifs d’enseignement des cursus universitaires en Arts plastiques ou en Histoire de l’art (accès par validation de parcours).


Les Modules annualisés, qu’ils soient obligatoires ou optionnels (Modules en autonomie, équivalents à des "mini-stages"), permettent la mise en place d’ateliers d’initiation, de visites d’exposition, de sorties sur des spectacles, de workshop avec des artistes invités par nos partenaires ou par la CPES-CAAP, etc., qui viennent compléter les enseignements des différentes composantes de la CPES-CAAP, notamment dans une approche plus technique de certains domaines de la création (création numérique, création sonore, photographie, etc.).


Ces Modules s’organisent librement entre les deux semestres de manière à s’adapter à l’actualité de nos partenaires, et viennent se positionner sur le créneau du mercredi après-midi, en soirées ou peuvent intervenir durant les heures d’atelier de Pratique artistique. Ils impliquent les partenaires de la CPES- CAAP ainsi que des intervenants extérieurs et peuvent donc être mis en place hors site.


Les enseignements de culture artistique et générale participent de manière croisée et complémentaire aux grands objectifs de formation théorique des étudiants de la CPES-CAAP.


L’étude d’œuvres (commentaires et rencontres) et l’initiation aux techniques de l’analyse sont partagées entre toutes les Composantes d’enseignement.



Composantes de Pratique artistique et de Culture artistique contemporaine — Emmanuel YGOUF : 15h / semaine – semestres 1 et 2


cf. document en annexe : Composantes de Pratique artistique et de Culture artistique contemporaine


Pratique artistique (atelier) – 13h, dont :
- module de création + entretiens individuels + analyse et théorisation de la démarche artistique – 9h semestre 1, 11h semestre 2 (dont 3h de module de création bidimensionnelle et de mise en espace - dessin contemporain)
- accompagnement personnalisé à l’orientation, méthodologie d’élaboration du dossier et préparation aux oraux – 2h semestre 1
- pratiques graphiques (dessin d’observation) – 2h


• Culture artistique contemporaine – 2h


Composantes d’Histoire de l’art et Parcours thématiques du XXe siècle à nos joursDelphine BORDAT : 9h / semaine – semestres 1 et 2


cf. document en annexe : Composantes d’Histoire de l’art et Parcours thématiques du XXe siècle à nos jours


• Histoire de l’art – 5h
• Parcours thématiques XXe siècle – 4h


Composante de Philosophie — Sophie ITURRALDE : 2h / semaine – semestres 1 et 2 


Composante de Lettres — Magali GRELLARD : 2h / semaine – semestres 1 et 2


Composante d’Anglais — Hélène DURAND : 3h / semaine – semestres 1 et 2


• Anglais écrit et oral – 2h
• Anglais oral (entretiens individuels en atelier) – 1h


Composante Art du spectacle — Patrice CHARRIER : 2h / semaine – semestres 1 et 2


Composante de Culture mathématique, scientifique et technique — Julien BONVALET : 1h30 semaine – semestres 1 et 2


Modules annualisés de workshops, d’ateliers d’initiation, de rencontres avec des artistes et avec l’œuvre, de sensibilisation aux autres arts / 105 h


Les deux périodes permettant de jouer sur la volumétrie des différents éléments du cursus et de lier la continuité des enseignements de culture générale, de culture artistique et de pratique avec les échéances des calendriers des concours.


Autres modules  : blocs de 4h répartis dans l’année (interventions extérieures et rencontres avec l’œuvre d’art, sensibilisation à des domaines artistiques variés, workshops, ateliers d’initiation, conférences, etc.) en lien avec l’actualité de nos partenaires et s’appuyant sur des intervenants extérieurs issus du milieu professionnel (photographie, nouveaux médias, vidéo, son, infographie, céramique, gravure, sérigraphie, scénographie, danse contemporaine, etc.).


Les visites d’expositions et de lieux patrimoniaux, les spectacles, concerts et séances de cinéma d’animation et d’art et d’essai
Des visites et rencontres avec l’art, son patrimoine et ses acteurs (lieux patrimoniaux, visites de musées, visites d’expositions temporaires, de centres d’art, de manifestations, vernissages d’exposition, visite de lieux de production dans des domaines artistiques variées et rencontre avec des professionnels, etc.), des voyages d’étude (Paris, Orléans, Lyon, etc.), des sorties et rencontres dans le domaine des Arts du spectacle vivant (théâtre, performances, danse contemporaine, théâtre d’objet et marionnettes, etc.), sur des concerts (musique classique et contemporaine, musique expérimentale, etc.), ou sur des séances de cinéma (cinéma d’animation, courts-métrages, cinéma d’art et d’essais) sont organisés très régulièrement (chaque semaine – cf. calendrier infra), par la CPES – CAAP et font partie intégrante de la formation.
Ils peuvent intégrer d’autres élèves du lycée Alain-Fournier (options Arts plastiques, Histoire des Arts, Théâtre, Musique, etc.) ainsi que des étudiants de l’Ensa de Bourges.


Les workshops
Ateliers ponctuels, sur inscription libre ou dans le cadre de modules obligatoires, les workshops offrent aux étudiants de la CPES – CAAP des espaces et des temps privilégiés avec des personnalités extérieures invitées.
Ils permettent d’aborder aussi bien des composantes spécifiques aux concours préparés (nouveaux médias et création numérique, photographie argentique, céramique, vidéo, architecture, etc.) qu’une ouverture à des domaines artistiques connexes et perméables à la création plastique (spectacle vivant, performance, musique électroacoustique, etc.).
Chaque workshop se développe sur des créneaux variés, d’une demi-journée à une semaine, en plusieurs sessions annuelles.
Pour les étudiants de la CPES – CAAP, la possibilité d’être en contact avec les ateliers et les dispositifs de production est un objectif permettant de favoriser la meilleure compréhension possible des enjeux de formation dans une école supérieure d’art.


Les conférences
Des conférences et des séminaires sont organisés à l’intention des étudiants de la CPES – CAAP : artistes, commissaires d’exposition, architectes, designer, responsables d’institutions, historiens de l’art et théoriciens sont invités à présenter leurs travaux et leurs champs de recherches.
Ces rencontres sont ouvertes aussi bien à l’ensemble des élèves du lycée Alain-Fournier (options Arts plastiques, Histoire des Arts, Théâtre, Musique, etc.), qu’aux étudiants de l’Ensa de Bourges, aux jeunes artistes du Cépia (Centre d’étude au partenariat et à l’intervention artistiques) de l’Ensa, qu’aux stagiaires Meef (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation en Arts plastiques) de l’Espe de Bourges (École supérieure du professorat et de l’éducation).
De plus, dans le cadre du partenariat avec l’École nationale supérieure d’art (Ensa) de Bourges, les séminaires et cycles de conférences qui y sont organisés sont accessibles aux étudiants de la CPES – CAAP.


L’ensemble de ces modules annualisés feront appels aux compétences et offres des partenaires de la CPES – CAAP ainsi qu’à des intervenants extérieurs sous forme d’ateliers (apports d’enseignants-chercheurs, d’artistes et de professionnels liés aux domaines de poursuite d’étude et/ou ouvrant aux domaines artistiques transversaux).


La variété des outils et des objets de productions proposés par la CPES – CAAP dans ses différents enseignements et dans les modules d’ateliers, permet à chaque étudiant de se constituer un corpus diversifié de travaux personnels (dessins, peintures, sculptures, photographies, créations numériques, vidéos, gravures, travaux sonores, écrits, livres d’artistes, etc.) et de se construire une culture personnelle diversifiée indispensable au passage des examens d’entrée des écoles supérieures d’art ainsi qu’à la poursuite de leurs études.



Une pédagogie différenciée basée sur les principes suivants :


 • l’ouverture de la formation à des profils et des niveaux variés, mais motivés par la création et la culture artistique ;


• la passion pour tous les aspects des pratiques artistiques ;


• l’ambition de développer chez l’étudiant les qualités attendues en art : créativité immédiate, curiosité et sensibilité, réflexion ouverte et critique, apprentissage permanent et veille culturelle, technique et technologique, réalisations et projets collaboratifs, investissement personnel ;


• des connaissances et des compétences acquises "en situation", à l’occasion de réalisations individuelles ou collectives et de projets de taille et de difficulté très variables qui amènent l’étudiant à faire preuve d’initiative, d’ingéniosité sensible et de créativité pour expérimenter et interroger ses objectifs ;


• une pédagogie communautaire, où chacun et chacune apprend en permanence des autres et participe activement à l’apprentissage comme à l’évaluation, permettant ainsi aux capacités individuelles de tirer l’ensemble vers le haut : c’est l’apprentissage peer-to-peer ;


• la valorisation des initiatives prises par les étudiants eux-mêmes, auxquels les locaux et les moyens techniques de la Classe préparatoire sont accessibles de manière étendue.


L’objectif de formation en CPES-CAAP repose donc sur une pédagogie de projet : il s’agit de permettre aux étudiants de passer du choix aux intentions, puis aux initiatives ; d’apprendre à faire des choix techniques ou procéduraux (dans une situation d’apprentissage donnée, dans l’investigation d’un problème, dans la mise en œuvre d’un projet plastique et artistique), de cultiver et d’outiller les compétences nécessaires à laisser une place à l’intuition et au recul (sur ses conditions comme ses effets), de les préparer et de les former à avoir des intentions et à prendre des initiatives personnelles pour sous-tendre des pratiques artistiques singulières.


Enfin, pour l’ensemble de ses composantes, l’évaluation des étudiants repose sur un double système de classement par compétences (cf. Tableau d’ Objectifs d’évaluation CPES-CAAP) sous forme de lettres (Niveau de maîtrise : A- Très bonne maîtrise ; B- Bonne maîtrise ; C- Maîtrise correcte ; D- Maîtrise partielle ; E- Absence de maîtrise ; NV- Non validé) et de notation par l’attribution, à chaque fin de semestre (cf. Fiche Bilan et évaluation), d’ECTS (European Credit Transfer System), qui permet de valider à l’issue de cette année de Classe préparatoire une première année universitaire (L1 - 60 ECTS) — vous disposez donc bien d’un statut d’étudiant de l’enseignement supérieur (cf. Questions sur le statut d’étudiant).




Documents joints