Lycée ALAIN-FOURNIER - BOURGES
site du ministere
logo académique

Résultat de recherche d'images pour "logo facebook" Suivez l’actualité de la CPES-CAAP du lycée Alain-Fournier, informations et événements, sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Cpes-Caap-Alain-Fournier


(Arts plastiques, Dessin contemporain, Histoire de l’Art, Art du Spectacle, Métiers de l’exposition, etc.)



La Classe préparatoire aux études supérieures – Classe d’approfondissement en arts plastiques du Lycée Alain-Fournier est une formation en un an, organisée en deux semestres, de septembre à juin, qui accompagne les étudiants dans des choix d’orientation correspondant à leur projet professionnel et à leur niveau de compétences, les conseille dans une construction de leur démarche personnelle et de leur dossier artistique, les prépare à la poursuite d’études et formations artistiques.

OBJECTIFS :

Elle prépare plus particulièrement aux exigences et contraintes spécifiques des différents examens des épreuves d’entrée des écoles supérieures d’art (composantes arts plastiques, arts visuels, design, architecture, scénographie, etc.) — soit près de 50 établissements diplômant au grade de Master — et des formations supérieures de l’image (photographie, création numérique, illustration, graphisme, animation, etc.), ainsi qu’aux cursus universitaires en Arts plastiques ou en Histoire de l’art.

Elle contribue donc à la fois à la mise en place des prérequis souhaités par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour permettre aux Bacheliers d’accéder de manière efficiente à l’enseignement supérieur, et à l’amélioration de l’orientation des lycéens dans cette articulation avec l’enseignement supérieur.



La CPES-CAAP est une formation du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui offre un statut d’étudiant de l’enseignement supérieur et permet de valider à son issue une première année (L1) universitaire (Histoire de l’art).



Cette classe préparatoire n’est donc pas l’équivalent d’une MANAA (Mise à niveau en Arts appliqués) — cf. comparatif MANAA/CPES-CAAP en document annexe à télécharger — et ne permet pas d’intégrer des filières courtes des Arts appliqués (BTS, DMA) : notre préparation correspond en effet davantage à un étudiant qui souhaite développer et approfondir sa pratique artistique personnelle en direction d’études longues, tout en continuant à suivre des enseignements de culture générale : Histoire des Arts, Lettres, Anglais, Philosophie, Sciences, Arts du spectacle.



Outre l’inscription universitaire (moins de 200 €), cette classe préparatoire est gratuite.
Intégrée au lycée Alain-Fournier, elle profite de ses infrastructures et équipements (demi-pension, internat, salles de sport, etc.) tout en conférant à ses étudiants les avantages liés à leur statut (CROUS, bibliothèque universitaire, droit à l’accès au service universitaire sanitaire et social, au service de restaurants universitaires, aux services universitaires des activités physiques et sportives, etc.).



PARTICULARITÉS :



Elle bénéficie de deux grandes particularités qui lui donnent une coloration spécifique :



- une formation à l’appui d’un contenu articulant étroitement théorie et pratique dans un constant aller-retour (pratique plastique en atelier, Histoire de l’art, Culture artistique contemporaine, Philosophie, Lettres, Art du spectacle, Anglais, Culture Mathématique, Scientifique et Technique) et des formes pédagogiques diversifiés (cours magistraux, entretiens individualisés, accompagnement à l’orientation, ateliers d’initiation, conférences, workshops avec des artistes, visites d’expositions, spectacles, séjours d’étude, etc.) permettant à l’étudiant de développer une pratique personnelle étayée sur l’art, son histoire et son évolution contemporaine ;



- une exceptionnelle ouverture sur les différentes pratiques artistiques contemporaines (arts plastiques, théâtre, scénographie, architecture, production sonore, performance, danse, cinéma, etc.) et sur la manière dont elles s’inscrivent dans des domaines de la création et des métiers variés, grâce à d’étroits partenariats à l’échelle régionale (École nationale supérieure d’art de Bourges, Conservatoire de Musique et de Danse de Bourges, Maison de la Culture de Bourges, Transpalette – Centre d’art contemporain de Bourges, Fond Régional d’Art contemporain d’Orléans, etc.).



Les workshops (ateliers participatifs sous l’égide d’artistes) favorisent des moments d’intensité créative qui correspond assez bien à la réalité professionnelle des activités de création. La convention établie entre la CPES-CAAP et l’ École nationale supérieure d’art de Bourges en fait naturellement notre partenaire privilégié dans une relation de choix, mais représente surtout pour nos étudiants, pour l’équipe pédagogique et pour notre formation une formidable opportunité, permettant d’accéder au meilleur de la création artistique contemporaine.



Cette notion partenariale est directement intégrée aux enseignements et inscrite dans l’ADN de la CPES-CAAP, par une approche et des échanges réguliers avec les réseaux artistiques, des conventions qui facilitent les rencontres avec des structures de formation (Ensa et Conservatoire de musique et de danse de Bourges, Émba de Châteauroux, UFR François Rabelais de Tours, etc.), des structures culturelles (à Bourges, le Centre d’art contemporain le Transpalette, la Friche culturelle Emmetrop, l’association Bandits-Mages, la maison d’édition des mille univers, mais aussi à une échelle régionale plus étendue, le Frac Centre-Val de Loire à Orléans, le centre d’art contemporain Les Tanneries à Amilly, le centre d’art contemporain du Parc Saint-Léger à Pougues-les-Eaux, etc.), et bien entendu l’ensemble de leurs acteurs.



Enfin, la CPES-CAAP de Bourges propose une coloration spécifique avec deux axes transversaux aux pratiques artistiques contemporaines : une sensibilisation au spectacle vivant (Composante d’enseignement Arts du spectacle, et possibilité d’intégrer les cours de Terminale d’enseignement Facultatif de Théâtre, partenariat avec la Maison de la Culture de Bourges, avec l’espace de diffusion d’Emmetrop, le Nadir, avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges), et une initiation aux métiers de l’exposition (commissariat, régie et médiation), notamment grâce à La Transversale, galerie d’art contemporain située au sein du lycée Alain-Fournier, et aux formations et projets pédagogiques mises en place avec nos partenaires (Ensa de Bourges, Frac Centre-Val de Loire).
En effet, la formation en CPES-CAAP n’a pas été pensée et centrée exclusivement sur "l’artistique", mais intègre une ouverture à la polyvalence et à "l’extra-artistique" (régie-ingénierie, scénographie, artisanat, assistanat, écriture, partenariat, etc.) des futurs étudiants des formations des écoles d’art en tant que "professionnels de la culture".
Cette ouverture est motivée à la fois par une nécessité d’identification des parcours et formations des métiers de la culture au sein même des pratiques artistiques contemporaines (curateur, régisseur, assistant, médiateur, critique, etc.), qui représentent des débouchés nombreux et passionnants, mais aussi en raison d’une évolution de la définition des pratiques artistiques actuelles reposant sur une ouverture aux collaborations et aux partenariats, aux croisements et à la mutualisation des compétences dans des disciplines variées (art et sciences, art et artisanat, art et vie publique, etc.), aux économies collaboratives ainsi qu’aux pratiques participatives.





ORGANISATION :



L’année est organisée en deux semestres  : le premier essentiellement consacré à la construction de l’orientation et à la préparation aux concours, le deuxième à la préparation à l’intégration dans les établissements d’enseignement artistique supérieur. Durant ce deuxième semestre, l’accompagnement individualisé à pour objectif le soutien et le renforcement pour aider l’étudiant dans les domaines où ses pré-requis seraient insuffisants (culture artistique, approche technique, constitution de projets, autonomie, rédaction-oralisation, analyse, etc.).
Le rythme d’étude est assez intense (environ 35h par semaine) afin de s’ancrer dans une création vivante, tout en alternant avec des temps en autonomie dans l’atelier et auprès des partenaires de la CPES-CAAP afin de favoriser le développement personnel et la construction d’individualités artistiques, laissant l’opportunité aux étudiants de constituer les fondations d’un véritable travail personnel — non des stéréotypes formatés pour les concours.



La pratique plastique personnelle en atelier est donc l’élément moteur de la formation, autour de trois étapes suivies par l’enseignant en charge des pratiques artistiques : l’analyse, la recherche et la production. Chacune de ces étapes est régulièrement évaluée lors des entretiens qui ont lieu chaque semaine (de 6 à 8h d’entretiens individuels) avec l’enseignant coordonateur. Ce travail en atelier offre la possibilité d’une multiplicité d’expériences plastiques, techniques (dessins d’observation, peinture, volume, pratique graphique, photographie, installation, performance, pratique de l’exposition, etc.) et théoriques, à partir de sujets ou de recherches personnelles, privilégiant la réflexion et l’expérimentation. Les entretiens avec l’enseignant apportent aide et conseils individualisés dans la conception d’un travail, du projet initial à la réalisation finale.



Les cours d’Histoire de l’art, de Culture artistique contemporaine, de Philosophie, de Lettres, d’Art du spectacle, les visites d’expositions, les rencontres avec les artistes, les créateurs et les professionnels de la culture, les spectacles, les concerts et conférences, fournissent aux étudiants les outils nécessaires pour appréhender leurs travaux dans une relation critique et dans une perspective artistique.



Un Bilan est organisé à la fin de chaque semestre à partir d’une série d’épreuves correspondant aux différents enseignements et modules suivis, permettant, en plus du Contrôle continu, d’évaluer les acquis et les progressions des étudiants ; de même qu’un Concours blanc est organisé à la fin du premier semestre, reprenant les différentes épreuves des concours d’entrée en école d’art et permettant de vérifier la bonne compréhension des enjeux techniques, formels, conceptuels et théoriques propres au monde des arts plastiques.




MODALITÉS :



Elle s’adresse à tous les bacheliers (ES - L - S - STD2A - STI2A - BMA bacheliers, Bac professionnels) ayant suivi un enseignement artistique (Arts plastiques, Histoire des arts, Théâtre, Musique, Cinéma Audio-visuel, Danse) en spécialité ou facultatif au lycée, autant qu’aux élèves qui n’ont pu suivre ces enseignements mais qui bénéficient cependant d’une pratique personnelle régulière ainsi que d’une culture artistique construite en autonomie. Les étudiants bacheliers qui souhaitent se réorienter peuvent aussi postuler, quelle que soit leur formation post-bac. Cette diversité des publics parmi nos étudiants est une chance et fait en grande partie sa richesse.



L’inscription se fait, pour tous, obligatoirement à partir de l’application APB (Admission Post-Bac) dès la fin du mois de janvier, avec l’envoi d’un dossier de productions artistiques (plastiques, audiovisuelles ou sonores) et d’une lettre de motivation avant le mois d’avril. L’épreuve d’admission, qui a lieu au mois de mai, repose sur un entretien et la présentation des premiers travaux personnels devant un jury composé d’enseignants et d’étudiants de la CPES-CAAP, qui permettra d’évaluer les capacités et les potentialités artistiques, l’ouverture culturelle, et bien entendu d’éprouver la motivation du candidat pour la création artistique. Certaines années, une Procédure complémentaire de quelques places est ouverte sur APB vers la fin du mois de juin, avec les mêmes modalités de candidature que pour la Procédure normale.



Si cette Classe préparatoire vous intéresse, il vous sera demandé, afin de pouvoir y postuler, de nous fournir un dossier constitué :


• d’une fiche de candidature (disponible sur APB) ;


• des copies des bulletins scolaires de Première et de Terminale, ainsi que du relevé de notes des épreuves anticipées du baccalauréat ;


• d’une lettre de motivation dans laquelle vous préciserez quel(le)s sont vos pratiques et/ou enseignements artistiques suivis, vos centres d’intérêt culturels et artistiques, les dernières expositions ou manifestations culturelles auxquelles vous avez assisté, ainsi que vos projets d’orientation et de domaines artistiques envisagés après la CPES-CAAP ;


• d’un dossier composé de cinq productions plastiques, audiovisuelles ou sonores (dessins, peintures, photographies, bandes dessinées, sculptures, modelages, maquettes, images animées, vidéos, créations sonores, captations scéniques, etc., de préférence au format numérique — sur clef usb ou sur CD-R).
 


Notez-bien que ce dossier ne vous sera pas renvoyé.


Si vous êtes pré-sélectionné(e), vous serez convié(e) à un entretien devant le jury de la Commission d’admission au lycée Alain-Fournier, début mai.
Les résultats d’admission seront disponibles sur APB selon les modalités habituelles.



ORIENTATIONS :



Quatre grandes orientations s’offrent à nos étudiants


• les Écoles d’Art sous tutelle du Ministère de la Culture (écoles des Beaux arts) — sur concours d’entrée — qui donnent des formations spécifiques axées sur la création contemporaine et délivrent des diplômes au niveau bac + 5 (DNSEP : Diplôme national supérieur d’expression plastique), au grade de Master. Les études dans les écoles d’art ouvrent sur les activités de la création artistique. À côté des artistes et des créateurs indépendants, un grand nombre de métiers artistiques et culturels a vu le jour dans les secteurs des arts visuels, de la communication, du design et des arts décoratifs, mais aussi dans l’enseignement des arts visuels, les divers métiers de la médiation ainsi que de la régie des œuvres et des expositions ;


• les Écoles d’Art et Design et les Écoles des Arts décoratifs sur concours d’entrée — ouvrent sur des formations spécifiques autour du design (d’objet, d’espace, graphique, visuel, sonore, etc.), de la décoration intérieure, de la scénographie, du stylisme, etc. (diplômes au niveau bac + 5 au grade de Master) ;


• les Écoles nationales supérieures d’Architecture sur concours d’entrée, sans que soit toujours pris en compte un dossier artistique — dispensent des formations dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme, de la scénographie du spectacle vivant ou de l’exposition (diplômes au niveau bac + 5 au grade de Master) ;


• les Écoles de l’image / cinéma / effets visuels / vidéo / audiovisuel / animation dispensent des formations dans des domaines aussi divers que la publicité, l’infographie, la communication audiovisuelle, l’illustration, l’animation, le jeu vidéo, etc. (diplômes de niveau bac + 3 à bac + 5).


Mais les trajectoires sont tout aussi multiples pour les étudiants qui ne passent pas les concours des écoles d’art / de design / d’architecture / de l’image ; plusieurs s’orientent en effet vers des formations en université, ou dans les métiers d’art, de la conservation et de la restauration des oeuvres, et aussi dans le spectacle vivant  :


- la voie Universitaire — sans concours — qui mène à des titres universitaires (Master, Doctorat) ou à des diplômes d’enseignement (CAPES, Agrégation), en Arts plastiques, en Histoire de l’art, ou dans le domaine de la Médiation culturelle, du Management des lieux culturels (musées, galeries d’art, fondation), etc. ;


- certains étudiants peuvent également opter pour des formations en École d’arts du Spectacle, d’art Dramatique ou d’art de la Marionnettesur concours d’entrée, sans que soit pris en compte un dossier artistique  ;


- ou bien en Histoire de l’art /conservation / restauration auprès de l’Institut national du Patrimoine, ou de l’École du Louvre sur concours d’entrée, sans que soit pris en compte un dossier artistique.




Retrouvez toute l’actualité de la CPES-CAAP du lycée Alain-Fournier, informations et événements, sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Cpes-Caap-Alain-Fournier

Documents joints